Coaching “Pensée positive” Jour 9

Bonsoir! 9ème jour de coaching sur la pensée positive pour écrire une lettre de remerciement pour une personne proche. La remercier pour ce qu’elle a apporté dans notre vie, ce qu’elle fait et ce qu’elle apporte encore. Cela parait simple, dire merci. Mais nous avons tendance à penser que cela va de soi, que nous remercions suffisamment les gens mais, parfois, le dire fait du bien. Nous nous rendons alors compte de tout ce que certaines personnes peuvent nous apporter.

Le défi du jour

Pour faire original, j’ai profité de ce coaching de pensée positive pour écrire cette lettre à mon homme (oui, encore). Sauf, que cette fois, cela m’a fait du bien de lui dire merci pour tout ce qu’il m’apporte. Le remercier pour être toujours là malgré que je ne sois pas facile… pour la famille que l’on a créé, même si elle n’est pas parfaite.

La partie un peu compliquée, c’est que j’ai du mal à mettre des mots sur mes maux. Je ne parle pas beaucoup de tout ce qui bouillonne en moi. Enfin, pas beaucoup ce serait déjà bien… Passer par l’écriture est plus facile pour moi. Je lui ai dit que je veux m’améliorer, qu’il me permet de trouver un équilibre.

Coaching en Pensée positive : Fin de l’écriture de la lettre.

Mon ressenti sur cette lettre a été un bonheur d’écrire les choses, la reconnaissance pour tout ce qu’il est et fait depuis 10 ans.
Et une partie de stress car j’ai décidé de dépasser le stade de la lettre. Une lettre de remerciement pour un coaching en pensée positive, c’est très bien et ça fait du bien. Mais, les lettres, j’ai tendance à les envoyer ou à les donner. Hors, la plupart du temps que j’ai donné des mots aussi personnels, c’est pris bizarrement.

Avec mes mots à moi (comme fait aujourd’hui pour mon homme), cela fait pleurer ma mère de gratitude. Je suis contente de la voir heureuse mais la voir pleurer me perturbe. Si je fais le même exercice pour mon père, je me fais royalement jeter. Et, bizarrement, bien que mon homme n’ait rien à voir avec mon père, j’appréhende la réaction de tout le monde par rapport à celle de mon père.

Du coup, donner cette lettre à mon homme a été un vrai défi pour moi. Je lui ai donné une fois son repas fini car il est rentré tard et a mangé en décalé. Je suis restée proche de lui pendant la lecture et il a ainsi pu en discuter au fur et à mesure.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *