Suivez votre cœur : le pouvoir des plaisirs

Bien souvent, dans nos vie, nous avons de nombreuses choses à faire. Une liste de choses à faire longue comme le bras qui passe souvent en priorité. Et pourtant, il y a des choses dans votre vie que vous aimez faire, des choses qui vous font plaisir. Si vous en faisiez aussi la liste? Et si on les incluait dans la liste des chose à faire?

Faire des choses qui sont à faire, c’est essentiel. L’administratif, le ménage, la gestion des la famille, etc. Ce sont des choses essentielles à la bonne marche de nos vies. Si on ne fait pas l’administratif, il y aura des relances et des soucis ensuite. Et si on ne s’occupe pas des corvées ménagères, notre habitation devient parfois invivable. Si on ne s’occupe pas de la famille, cela crée des conflits et des ruptures. Et si on ne s’occupe pas de nos plaisirs alors? De base, on pourrait croire que ce n’est pas grave… quelle impact a le fait de ne pas pouvoir dessiner, chanter, danser, faire quelque chose qui nous plait?
L’impact est, tout simplement, sur notre vie et notre moral.

Faire ce que l’on aime dans la vie rend notre vie plus agréable à vivre, cela nous motive et nous enthousiasme. Il n’y a pas meilleur moteur dans nos vie que l’enthousiasme. Faire quelque chose parce que cela nous plait, ça change la vie!
Après un moment agréable dans nos vies, on se dit qu’on devrait le faire plus souvent. En cette période de confinement, il y a des activités qui nous manquent plus que d’autres. Alors, qu’allons nous faire? Les identifier et les multiplier! 🙂

Identifier ce qui nous fait plaisir

C’est la première étape de toute chose.
Dans un premier temps, identifiez les activités que vous pratiquez et qui vous procurent du plaisir et du bien-être. Pensez également à vos expériences passées qui vous ont procuré ces sentiments.
Recherchez bien des souvenirs agréables et non uniquement les souvenirs mémorables. Par exemple, un cours qui vous a procuré du plaisir laissera un souvenir moins vivace qu’une fête entre amis pour un événement important. Et pourtant, ces deux événements vont vous donner de vraies pistes pour l’identification. Pensez aussi aux moments du quotidien qui ont leur importance : la marche, l’eau de la douche ou du bain, le réchauffement procuré par le soleil ou la cheminée, le temps que l’on s’accorde à soi, …

En cette période de confinement, ressentez les émotions ressenties à ce moment. Focalisez-vous dessus et tentez de revivre ces émotions, juste pour le plaisir. 🙂

Evaluez votre plaisir

Les activités trouvées précédemment vont maintenant à être évaluer de 2 manières possibles sur le mois précédent :

  1. En fonction de sa fréquence (1 point : non exercée, 2 points : ponctuellement, 3 points : plusieurs fois). But : accroitre ce score de mois en mois.
  2. En fonction du plaisir ressenti (1 point : un peu, 2 points : modéré, 3 points : beaucoup). But : réfléchir comment obtenir un meilleur résultat.

Augmenter votre plaisir

Il y a 3 grandes catégories d’activités qui peuvent être source de plaisir :

  • Les activités naturelles qui ne demandent aucun dispositif particulier et apprécier simplement le plaisir qu’elles donnent. Quelques exemples : rire, manger, dormir, etc.
  • Les activités qui nous font nous sentir forts et/ou compétents. Quelques exemples : la pratique d’un sport, la réalisation d’un projet, etc.
  • Les activités relationnelles. Quelques exemples : une sortie entre amis, passer du temps avec son conjoint, etc.

Déterminer les 3 activités les plus importantes dans chacune des catégories. Cela en fera donc 9 au total. Déterminer alors les 3 qui procurent le plus de fierté. Et trouver comment leur donner plus de place dans notre vie.

Conclusion

J’ai vraiment essayé de ne pas rire en écrivant cet article mais il va falloir que je trouve comment remplacer le terme de plaisir. J’ai bien conscience du double sens que les phrases peuvent prendre. J’essaierai donc de changer cela dès que j’aurai trouvé un autre terme.

En attendant, savoir ce que l’on aime et en mettre plus dans sa vie est important. Faire ces exercices est important pour trouver ce que l’on aime. J’ai croisé un certain nombre d’hyperphages qui, lorsqu’on leur demande ce qu’elles aiment sont perdues. Je pense à ces personnes en écrivant cet article, en espérant que cela les aidera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *