Hyperphagie ou boulimie?

Connais-tu les différents Troubles du Comportement Alimentaire (alias TCA)? Anorexie, boulimie et hyperphagie regroupent une bonne partie des TCA actuels. De nombreuses déclinaisons existent de ces troubles.

Si la nourriture est omniprésente dans ta journée. Que tu te lèves le matin en pensant à ce que tu vas pouvoir manger.
Si tu “craques” régulièrement pour des aliments que tu t’interdis (trop gras, sucré, salé,…). Et que tu te pèses ou prends tes mesures plus d’une fois par semaine.
Tu te rends alors compte qu’il y a un problème. Et c’est très bien! De nombreuses personnes n’ont pas ce recul.
Plus perturbant : c’est normal également que cela t’arrive. Nous sommes dans une société de l’apparence. Et tu cherches juste ta place dans cette société.

Aimerais-tu connaitre les différents TCA?
Comprendre où tu te situes?
Alors, en route pour l’exploration.

L’anorexie

L’anorexie fait partie des TCA les plus connus.
Il s’agit de lutter contre sa faim, au point de perdre du poids, beaucoup de poids. A tel point que la santé est mise en danger.
Les anorexiques, bien que très maigres généralement, se trouvent cependant toujours trop gros.
C’est un mal très féminin (95% des malades sont des femmes).

Cependant, l’anorexie est rarement seule. Tu ne peut pas arrêter de manger et aller bien. Ton corps a besoin d’énergie. L’anorexie s’accompagne souvent d’épisodes de boulimie. Alors, qu’est-ce que la boulimie?

La boulimie

Avec la boulimie, on fait ainsi le tour des TCA les plus connus. Pourquoi les plus connus? Parce que l’anorexie et la boulimie ont été très médiatisés. Il y a des films qui en parlent, des séries. On en parle dans les journaux.
Les boulimiques ont généralement un poids dit “normal”. C’est à dire qu’elles rentrent dans les cases IMC de la normalité. Mais elles se voient trop grosses également.
Elles ont des accès boulimiques avec des prises de nourriture très importantes en peu de temps. Et elles culpabilisent de leurs crises. Afin de réduire les dégâts, elles mettent en place des stratégies de défense.

Ainsi, la boulimie a plusieurs formes.
Celle de la compensation par le vomissement, tel qu’on le connait par les médias. Mais également des compensations par prise de laxatifs ou diurétiques. Ou encore une compensation par du sport à haute dose.

Encore une fois, les femmes sont les grandes victimes de ce trouble avec une proportion de 98% de femmes touchées.

Si les compensations vomitives et médicamenteuses sont visibles, on portera moins d’attention aux boulimiques qui compensent par le sport. Parce que la société dit qu’il faut faire du sport au quotidien. Que l’on est généralement trop sédentaires.

Comment faire la différence? A l’état d’esprit que tu as envers le sport. Est ce que tu fais du sport pour être bien dans ta tête ou pour compenser une prise alimentaire? Est-ce que cette dose de sport te sert à essayer de perdre du poids? Que se passe-t-il psychologiquement si tu ne perds pas de poids malgré le sport?

L’hyperphagie

L’hyperphagie est un mal moins connu.
On l’a longtemps cachée sous le tapis mais les langues commencent à se délier. Et, pour ça, on peut remercier Internet, qui aide certaines personnes à prendre la parole.
L’hyperphagie est le premier TCA abordé ici qui touche le plus les hommes. Il y aurait une proportion de 70% de femmes touchées pour cette maladie.

Alors, qu’est ce que l’hyperphagie?
L’hyperphagie se caractérise par les mêmes crises boulimiques que vues précédemment. Donc une grande quantité de nourriture avalée très rapidement. Le sentiment de culpabilité qui amène à faire ces crises en cachette.

Si c’est comme la boulimie, alors, comment savoir de quoi je souffre? La distinction pour savoir si l’on souffre d’hyperphagie ou de boulimie est dans la compensation.
Les hyperphages se sentent coupables, oui. Mais elles pensent que c’est de la gourmandises. Ou bien qu’elles manquent de volonté. Elles se déprécient au lieu de compenser. Pourquoi? Parce que c’est ce qu’elles entendent autour d’elles.

En plus de cela, tu as certainement déjà vu un film, une série ou un article qui parle de boulimie. Comme les conséquences peuvent être lourdes. Ou bien comme c’est un comportement à éviter. Et qu’il ne faut pas gâcher la nourriture. Alors, comment ne pas tomber dedans? Simplement en ne te faisant pas vomir après les crises.
Elémentaire comme raisonnement.
L’hyperphagie est si peu connue que, en voulant fuir la boulimie, on tombe dans un autre trouble sans le savoir.

Voilà comment faire la différence entre l’hyperphagie et la boulimie.

Cependant il existe d’autres Troubles du Comportement Alimentaire. Il est important de se renseigner pour éviter de tomber dans un autre piège.
Le lien en source indique pas mal de pathologies. J’aurais aimé que l’article soit plus récent mais, au moins, il est sérieux.

Mes sources : mon vécu et ce site (pour les troubles qui me sont moins connus et pour leurs chiffres)

Laisses-moi un commentaire pour me dire si cet article t’a aidé.
Saches que tu n’es pas seul(e). Beaucoup d’autres souffrent de pathologies du même type que toi. Il est important que tu en parles. A ton médecin traitant pour qu’il puisse t’aider. A tes proches pour essayer de leur faire comprendre ce que tu vies. Dans un groupe ou un forum en ligne pour te sentir soutenu et compris(e).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *