L’héritage familial

De quoi parlons-nous?

Si je vous dis que ce que nous vivons dans la petite enfance au sein de notre famille a une influence sur notre vie d’adulte. Cela vous parle? C’est ce que nous appellerons ici l’héritage familial.
De base, je ne voyais pas comment cela était possible. La petite enfance est tellement loin. Puis plusieurs éléments sont venus sur ma route cette année. Et j’ai alors compris, à force de l’entendre. Mon cerveau n’a plus rejeté l’idée et s’est interrogé.

Est-ce que tu as déjà fait le lien entre la personne que tu es et la famille que tu as eu?
As tu identifié ton héritage familial?

Lorsque je vais parler des parents ici, il ne sera pas forcément question de lien du sang. Nos parents sont ceux qui nous ont élevés (parents génétiques, adoptifs, tuteurs,…).

Leurs legs dans nos vies est normal. En effet, Nous avons passé du temps avec eux principalement pendant un temps.

Comment gérer cet héritage familial?

Cet héritage, nous l’acceptons. Mais, comme tout dans nos vies, il faut aussi faire le tri.
Mais cela semble parfois plus facile et évident pour du matériel. Nous parlons d’ailleurs facilement du “nettoyage de printemps”. Mais ce nettoyage est aussi à faire en nous.

Faire le tri dans nos valeurs, nos attitudes et nos croyances. Cela signifie de faire le bilan de tout cela. Honnêtement avec nous-mêmes. Et de ne garder que ce qui nous correspond.
Et faire ce tri régulièrement est essentiel car nous évoluons chaque jour. Alors, prendre le temps de regarder ce avec quoi on est toujours en phase ou non compte. Faire du tri pour une vie plus légère, plus en harmonie avec soi.

Et si tu te connectais aussi à ce qui est en phase avec toi?
Prends l’ensemble de tes valeurs, de tes attitudes et de tes croyances. Et examine celles qui te correspondent vraiment. Celles qui te mettent de la joie au cœur.
Et accepte de te séparer des autres.
C’est un travail initial compliqué car nous avons appliqué cela pendant de nombreuses années. Il faut le temps que la reprogrammation se fasse. Que le cerveau accepte cette perte.
Mais cela rend la vie plus légère et nous rend plus sincères dans ce que l’on dit, ce que l’on pense et ce que l’on fait.

Lien avec l’hyperphagie

Etre en phase entre ses pensées, ses paroles et ses actes, c’est important pour notre équilibre. Et, malheureusement, beaucoup d’hyperphages n’ont pas cet alignement. C’est pourquoi je tenais à partager cela avec toi.
Je travaille dessus actuellement. Je ne suis pas fière de tout ce que je mets à jour. Mais je cherche à m’améliorer.

PS : chacun sa responsabilité. Nos parents sont responsables de leurs actes et leurs paroles. Nous sommes responsables des nôtres. Reproduire un schéma connu dans notre enfance n’est pas de la responsabilité de nos parents mais bien la nôtre.
C’est dérangeant à entendre au début mais réfléchis-y et dis-moi ce que tu en penses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *